Tags

,

Inglis a commencé à travailler comme un alpiniste professionnel en 1979 comme une recherche et alpiniste de sauvetage pour Aoraki / Mount Cook National Parc.

En 1982, lors d’une escalade, Inglis et son partenaire Philip Doole ont été coincés dans une grotte de neige sur Aoraki / Mount Cook pendant 13 jours en raison d’une tempête de neige intense. Le sauvetage des deux grimpeurs était un événement médiatique majeur en Nouvelle-Zélande. Après le sauvetage Inglis, à du voir ses deux jambes amputées sous le genou.

Il est retourné à Mt. Cuire en 2002 et atteint le sommet avec succès le 7 janvier malgré ses jambes amputées. En 2003, Inglis a reçu l’Ordre du Mérite de Nouvelle-Zélande à titre d’officier en reconnaissance de ses services aux personnes handicapées. Le 27 septembre 2004, il a réussi à grimper Cho Oyu avec trois autres personnes, devenant seulement le deuxième double amputé au sommet d’une montagne de plus de 8.000 mètres de hauteur. Le 15 mai 2006, après quarante jours d’escalade, Inglis est devenu le premier amputé à atteindre le sommet du mont Everest, la plus haute montagne du monde.

Alors qu’il s’acclimatait à 6400 mètres, un point d’ancrage fixe a échoué, résultant en Inglis tombé et à cassé une de ses prothèses en fibre de carbone qu’ils lui font office de jambe. Il l’a réparé temporairement avec du ruban adhésif.

Je vous suggère son site internet : http://www.markinglis.co.nz/Image

Advertisements